peroxyde d hydrogène 35

Avez-vous déjà entendu parler du peroxyde d’hydrogène 35 ? Il s’agit d’un produit que vous pouvez utiliser et avoir besoin au quotidien. Avant de vous lancer dans son utilisation, il vous est fortement conseillé d’avoir un minimum d’informations sur lui. Grâce à cet article, faites connaissance avec lui.

Peroxyde d’hydrogène 35 : c’est quoi exactement ?

Il s’agit d’un composé chimique dont la formule est H2O2. La solution aqueuse du peroxyde d’hydrogène 35 est l’eau oxygénée. De nature incolore, cette eau a souvent tendance à être instable étant donné qu’il y a de nombreuses substances. Celles-ci agissent en tant que catalyseurs afin de favoriser sa dismutation aussi bien en eau qu’en oxygène en fonction de la réaction exothermique suivante : 2 H2O2 → 2 H2O + O2.

Les plus actives de ces substances sont les métaux lourds ainsi que leurs sels, notamment le chrome, le nickel, le cuivre, le manganèse, le cobalt, le fer, le plomb, etc. En plus de cela, cette réaction exothermique peut aussi être accélérée par l’exposition à la lumière ou à la chaleur ainsi que de simples impuretés.

Afin d’optimiser la conservation du peroxyde d’hydrogène 35, les solutions sont généralement stabilisées à l’aide d’agents qui permettent d’absorber ou de complexer les impuretés.

Les risques d’explosion et de combustion avec ce produit chimique

Le peroxyde d’hydrogène 35, lorsqu’il est en milieu acide, figure parmi les plus puissants des oxydants. Sa réaction peut parfois être violente lorsqu’il est en présence de certains éléments organiques, comme l’acide formique, les alcools, l’acétone ou l’acétaldéhyde.

Lorsqu’elle est trop concentrée, il faut noter que l’eau oxygénée peut même entraîner une explosion avec des graisses, des huiles ou du kérosène. Une inflammation spontanée de matériaux comme du coton, de la paille ou du bois peut aussi être provoquée par les fortes concentrations de ce produit chimique. En plus de cela, en cas d’ébullition, il peut y avoir une formation de vapeurs explosives.

Quels sont les risques toxicologiques de ce composé chimique ?

Grâce aux peroxydases qui ont le pouvoir de décomposer l’eau oxygénée, de manière naturelle, celle-ci est faiblement toxique pour l’humain. Cependant, il se peut tout de même qu’elle induise des effets caustiques ou irritants sur les yeux et la peau. Elle peut également causer des réactions phototoxiques et des eczémas. Il est aussi important de noter que le peroxyde d’hydrogène 35 est génotoxique pour des bactéries comme l’E.coli ainsi que des microorganismes. C’est pourquoi il est classé dans la catégorie des désinfectants.

Peroxyde d’hydrogène 35 : à quoi ça sert et comment l’utiliser ?

Il s’agit d’un produit qui a une forte capacité oxydante et blanchissante. Vous pouvez donc l’utiliser pour blanchir la pâte à papier, les dents et la lessive. En effet, son pouvoir de décoloration fait de lui un agent de nettoyage efficace sur certains tissus, mais aussi sur de vieux tableaux. Si vous en avez, qui sont devenus sombres chez vous, nettoyez-les avec ce produit pour que la peinture au plomb fasse peau neuve.

On utilise aussi son pouvoir de décoloration pour le nettoyage de certains tissus et sur des vieux tableaux devenus très sombres sur lesquels a été appliquée de la peinture au plomb.

De nombreuses personnes l’utilisent aussi pour traiter les eaux. En plus de cela, il peut aussi servir de stérilisant pour les emballages alimentaires conçus par vaporisation juste avant de procéder au conditionnement.

Pour la culture hors sol, c’est un puissant désinfectant qui offre une meilleure oxygénation des racines. Appelé également purificateur, cet oxygène actif est à même de détruire les algues vertes dans tout type de bassin.